Comme tout ce site, ce document soumis à la réglementation sur le droit d'auteur. © 10/04/2004, F.C. Rava-Reny


COURBES ET GRAPHIQUES

 

Un graphique : un cinéma immobile

Voici un récipient avec de l'eau.
Que faut-il faire pour avoir de l'eau bouillante ?...

Ce récipient peut chauffer.
Nous allumons le réchaud et plaçons le récipient dessus.
Après un moment, l'eau commence à bouillir.

Nous venons de raconter l'histoire de l'eau qui bout...

C'est bien une histoire, avec un début et une fin.
Nous pourrions en faire un film.
Nous pourrions en faire une bande dessinée.
Dans le film et dans la BD, il y aurait plusieurs images.

Observons maintenant comment change la température dans l'histoire de l'eau qui bout.
Au début, la température de l'eau est, mesurons-la avec un thermomètre, de 22°C.
Au fur et à mesure que l'eau chauffe, la température augmente.
La voici à 30°C, puis à 40°C, 50°C...
Et lorsque l'eau bout, la température est de 100°C.
La température de l'eau dans l'histoire de l'eau qui bout n'est donc pas toujours la même, elle change au cours du temps.

Prenons donc un appareil à mesurer le temps, un chronomètre, pour savoir à quel moment la température est de 22°C, 30°C, etc.

Si nous devions monter un film de l'histoire de l'eau qui bout, avec le thermomètre et le chronomètre, que ferions-nous ? que verrions-nous ?...

Nous verrions, image après image, la colonne dans le thermomètre augmenter et l'aiguille du chronomètre tourner (ou le nombre affiché augmenter).

Nous pourrions faire une BD :
    - dans la 1ère image, nous avons mis le chronomètre à zéro, le thermomètre indique 22°C ;
    - dans la 2nde image, le chronomètre indique 30 secondes, le thermomètre 30°C ;
    - etc.
 

Pourrions-nous faire, avec la puissance de la pensée, une SEULE image qui contiendrait le film ou toutes les images de la BD ?...
Oui, comme une image dynamique (ceux qui ont vu le film de Harry Potter peuvent même se souvenir des images qui bougent dans les journaux).
Comme une image qui bougerait, mais qui quand on la regarde ne bouge pas...
Etrange ?...
Je précise : nos yeux ne voient rien bouger, c'est notre pensée qui la fait bouger.

Prenons pour commencer les images de la BD avec les différentes hauteurs de colonne et rangeons-les dans l'ordre du temps (en partant de 0 seconde, puis 30 secondes, etc.).

Mais ce n'est pas ce genre d'images que nous utiliserons en sciences.
Nous utiliserons ce genre d'images : un graphique.

Comme vous le voyez, vous avez une courbe, sur le papier, et les yeux ne voient rien qui bougent.
Pourtant, il y a bien l'histoire qui est incluse dans cette courbe, dans ce graphique.

Horizontalement, comme une rivière qui s'écoule, il y a le temps.
Verticalement, comme la colonne dans le thermomètre qui monte (et qui peut aussi descendre), il y a la température.

Comment ce graphique raconte-t-il l'histoire de l'eau qui bout ?
Le temps s'écoule comme une rivière, et comme la phrase, de gauche à droite.
Il y a d'abord 0 seconde, puis 30 secondes, etc.

Le graphique nous raconte qu'à 0 s, la température est de 22°C.
Qu'à 30 s, la température est de 30°C, etc.

C'est la force de notre pensée qui nous permet de refabriquer l'histoire à partir du graphique, ce cinéma immobile.

Lorsque nous rencontrerons un graphique ou une courbe à l'avenir, souvenons-nous que derrière cette image fixe, il y a une histoire, quelque chose à raconter ou à voir comme un film ou une BD.
La courbe serait en fait comme le scénario d'un film : tout est sur le papier, il n'y a plus qu'à faire le film, la BD... ou raconter l'histoire en détail.

Essayons maintenant de voir ce que peuvent raconter les graphiques suivants...