Comme tout ce site, ce document soumis à la réglementation sur le droit d'auteur. © F.C. Rava-Reny


Acquis de 4ème – Chimie et électricité


CHIMIE

Air, gaz

      r 4-1.  L'air est un mélange composé en volume de quatre cinquièmes de diazote N2 et d'un cinquième de dioxygène O2 (environ).

      r 4-2. Comme tous les gaz, l'air est compressible et expansible.

      r 4-3. Lors d'une compression, le volume diminue, la pression augmente, les molécules sont plus proches les unes des autres.

      r 4-4. Lors d'une expansion, le volume augmente, la pression diminue, les molécules sont plus éloignées les unes des autres.

      r 4-5. Dans un gaz, entre les molécules de gaz, il y a du vide.

Réaction, combustion

      r 4-6. La combustion nécessite la présence simultanée d'une source de chaleur, d'un comburant et d'un combustible.

      r 4-7. Une réaction chimique est une transformation de la matière au cours de laquelle des corps disparaissent (les réactifs) et des corps nouveaux se forment (les produits).

      r 4-8. Un réactif est un corps qui disparaît, ou est consommé, lors d'une réaction chimique. Il est présent à l'état initial [(au début de ou avant) la réaction] et éventuellement absent à l'état final.

      r 4-9. Un produit est un corps qui apparaît, ou se forme, lors d'une réaction chimique. Il est présent à l'état final [(à la fin de ou après) la réaction].

   r 4-10. Pour décrire une expérience de combustion, il faut indiquer les réactifs et les produits.

   r 4-11. Une combustion est incomplète si certains des produits formés peuvent encore réagir avec le dioxygène.

   r 4-12. La combustion incomplète d'un corps carboné produit un gaz dangereux car inodore et asphyxiant : le monoxyde de carbone (formule : CO).

   r 4-13. Comme le carbone, le méthane et le butane, le fer réagit avec le dioxygène (il forme avec lui des oxydes de fer).

Tests

   r 4-14. Test du dioxyde de carbone CO2 : le dioxyde de carbone trouble l'eau de chaux en  formant avec elle un précipité blanc (le carbonate de calcium CaCO3, de la craie).

   r 4-15. Test du dioxygène O2 : le dioxygène ravive la flamme d'une bûchette incandescente.

   r 4-16. Un précipité est solide : pour le récupérer, on filtre la solution qui le contient.

Atomes

   r 4-17. (Hormis les gaz rares de l'air, tous les corps sont constitués de molécules.) Les molécules sont composées d'atomes.

   r 4-18. Les atomes sont représentés par des symboles, les molécules par des formules.

   r 4-19. Le symbole d'un atome ne contient qu'une seule majuscule et éventuellement une minuscule.

   r 4-20. La formule du méthane est CH4 : une molécule de méthane CH4 est composée de 5 atomes regroupés ensemble : un atome de carbone C et 4 atomes d'hydrogène H.

   r 4-21. La formule du dioxyde de carbone est CO2 : une molécule de dioxyde de carbone CO2 est composée de 3 atomes regroupés ensemble : un atome de carbone C et 2 atomes d'oxygène O.

   r 4-22. La formule de l'eau pure est H2O : une molécule d'eau pure H2O est composée de 3 atomes : 2 atomes d'hydrogène H et un atome d'oxygène O.

   r 4-23. La formule du dioxygène est O2 : une molécule de dioxygène est composée de 2 atomes d'oxygène O liés entre eux.

   r 4-24. Dans une équation-bilan, la flèche précise le sens de la réaction : des réactifs vers les produits.

   r 4-25. Les atomes présents dans les molécules des produits sont de même nature et en même nombre que dans les réactifs.

   r 4-26. Une réaction chimique est un réarrangement des atomes des réactifs au sein des nouvelles molécules : les produits.

   r 4-27. La masse totale est conservée au cours d'une réaction chimique.


ÉLECTRICITÉ

  Électricité
    r 4-28. L'intensité électrique se mesure en ampère, symbole A, avec un ampèremètre, symbole  , branché en série.
    r 4-29. L'ampèremètre mesure l'intensité du courant qui le traverse en entrant par la borne 10 A et en sortant par la borne COM.
    r 4-30. L'intensité est partout la même dans un circuit en boucle simple.
    r 4-31. Le courant fourni par un générateur dépend du circuit sur lequel il est branché.
    r 4-32. La tension électrique se mesure en volt, symbole V, avec un voltmètre, symbole  , toujours branché en dérivation.
    r 4-33. Le voltmètre mesure la tension électrique entre ses bornes V et COM (la borne COM étant toujours la plus proche de la borne – du générateur).
    r 4-34. En série, additivité des tensions, unicité des intensités (les tensions s'ajoutent, l'intensité est la même).
    r 4-35. En parallèle, unicité des tensions, additivité des intensités.
    r 4-36. Une lampe est adaptée  à un générateur lorsque la tension entre ses bornes est voisine de sa tension nominale et que l'intensité du courant qui la traverse est voisine de son intensité nominale. La tension et l'intensité nominales d'une lampe sont généralement inscrites sur le culot de celle-ci.
    r 4-37. Il peut y avoir une tension entre deux points entre lesquels il ne passe aucun courant.
    r 4-38. Un dipôle peut être parcouru par un courant sans tension notable entre ses bornes.

   r 4-39.  

Optique

   r 4-40.  Une source primaire émet sa propre lumière. Elle peut être chaude (ex. : soleil, feu) ou froide (ex. : écran de télévision).

   r 4-41. Une source secondaire diffuse tout ou partie de la lumière qu'elle reçoit.

   r 4-42. Pour voir, il faut recevoir de la lumière.

   r 4-43. La lumière ne se voit pas, on voit les objets qu'elle éclaire.

Autres savoirs :

   r 4-44. Savoir schématiser et réaliser une expérience de recueillement d'un gaz sur la cuve à eau.