Frédéric Rava-Reny
Moniteur de cerveau-école depuis 1998

 

• Les 32 joyaux de la pensée. Découvrez les ressources cachées en vous et votre enfant

Disponible en ligne à 9,99 €.


Vos commentaires
> A.B. : J’aime beaucoup la couverture. C’est engageant. Elle dégage une impression de dynamisme. J’aime le côté sobre et les couleurs. Et le cœur !! Subtil mais existant. Il en ressort , pour moi , une notion d’entraide et de partage. (13/12/2019)

> N.L. : J'ai reçu ton ouvrage ce midi et je me suis arrêtée à la posture d'acteur où le = permet l'apprentissage ...c'est bluffant de simplicité et en même temps pour y arriver on perçoit tout une posture subtile et complexe, un travail de recherche en filigrane... j'ai hâte de connaître la suite. (08/01/2020)



• Vos questions et mes réponses

> K.T. (29/12/2019) : Je suis en train de lire votre livre qui m'interesse beaucoup. Je suis psychologue en milieu scolaire et j'ai suivi de nombreuses formations en gestion mentale.
J'ai une question sur la méthode que vous utilisez pour chaque circonstance. Je ne comprends pas le lien entre les mots OUI et NON et les questions « Où? Quand ? Comment? ». Est-ce le fait de mettre en avant une technique qui OUI a fonctionné et qui NON ne fonctionne plus actuellement ?
J'aurais aimé un exemple concret pour illustrer cette méthode.
> Ma réponse (15/01/2020) :
Je suis content de savoir que mon livre vous intéresse !

C'est très précieux pour moi d'avoir un retour, et cette question. Bien sûr, je développerai les explications dans le tome 4 sur le dialogue (dont la moitié est déjà écrite), et je n'ai pas d'exemple en tête avec une personne pour l'instant (la finalisation du tome 2 me demande beaucoup d'énergie).
Mais pour vous répondre sans attendre, vous avez bien compris. Il s'agit de mettre en avant que la technique la personne a utilisée jusqu'à présent pouvait fonctionner mais n'est plus adaptée.
La vie nous dit NON, pas ici, pas maintenant, pas comme ça, et du coup il faut trouver (au moins) un OUI parmi les trois oui : ailleurs, plus tard, d'une autre façon.
La vie nous avait dit OUI : nous avions trouvé une façon de faire, un endroit, un moment. Mais ça ne marche plus. Ce n'est pas l'intelligence de la personne qui est en cause, c'est juste un manque d'informations. Notamment que la vie est le grand festival de la nouveauté !
Il faut donc souligner chaque fois que possible l'intelligence dont la personne a fait preuve.
Oui, c'était une bonne idée de faire ça à tel endroit. Mais tu crois que ça marche partout ?
Oui, c'était une bonne idée de faire ça à tel moment. Mais tu crois que ça marche tout le temps ?
Oui, c'était une bonne idée de faire ça comme ça. Mais tu crois que c'est une façon universelle ?
On part donc de ce qui existe, une présence (chercher l'erreur c'est chercher ce qui n'existe pas, une absence).
Comme on a mis en avant l'intelligence de la personne à avoir trouvé quelque chose de valide, mais qui ne l'est plus, on l'encourage ainsi implicitement à trouver les moyens de trouver une nouvelle chose valide.

Puisque vous avez suivi de nombreux stages, vous devez être familière avec la pensée de La Garanderie. Alors je poursuis avec son vocabulaire.
Il est important de faire recontacter l'espoir à chaque rencontre.
La vie nous dit parfois non. Il est important de savoir que ce non, à moins d'être à l'article de la mort, n'est jamais ferme et définitif. Il y a toujours les trois oui. Cela permet de chercher et d'éviter que l'espérance ne dégénère en procrastination. Les trois oui correspondent aux trois infinis de La Garanderie. Ces trois infinis que nous offre la vie.
Car tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir !



 

 • Qui suis-je ?  • Mes travaux de recherche  • Mes livres  • Mentions légales  • ifep.contactgmail.com / 06 05 29 43 05