Translator, élève de 2nde, à quant à lui choisi la forme du "chat" (discussion en direct sur internet) pour nous faire part de ses intuitions de sens face à l'article sur les 3 cerveaux.

Il a en fait retrouvé les prémices du raisonnement de Sigmund Freud sur l'inconscient à partir de la théorie de MacLean (quoi de plus naturel quand on sait qu'un des objectifs de MacLean était de redonner une reformulation à l'inconscient).

Il a également retrouvé ces "projets qui s'installent en nous sans nous", selon la formule d'Antoine de La Garanderie. Il en déduit qu'en «dernier ressort, c'est nous-mêmes qui décidons du bonheur ou du malheur dans notre vie : c'est finalement nous qui décidons de ce qui nous arrive même si ne nous en rendons pas compte».

Au moins un chapitre du livre de Boris Cyrulnik, "Le hasard de nos rencontres est-il déterminé" des Nourritures affectives, l'intéressera sans doute pour prolonger sa réflexion.